BIOGRAPHIE

La soprano Faïrouz Oudjida a grandi dans le désert algérien, passionnée dès son plus jeune âge par le chant et encouragé par sa famille, Faïrouz suivra une formation classique à Alger. Reconnue pour son timbre exceptionnel et sa maîtrise de plusieurs répertoires, elle deviendra la soliste de l'Orchestre symphonique national pendant plusieurs années.  Elle reçoit d'ailleurs le prix du président de la République algérienne. 

 

Faïrouz poursuivra ses études à Milan, en Italie, où elle interprètera les opéras de grands compositeurs, dont ceux de Mozart, Rossini, Donizetti, Tchaïkovski, Bizet et Massenet. En mémoire au grand Luciano Pavarotti, elle est choisie pour interpréter Arie religiose antiche, à la Parocchia San Marco de Milan.

Faïrouz a été la première Algériene à représenter son pays en Russie et en Italie dans le domaine du chant classique, et la première femme à interpréter l'hymne national algérien a l'occasion du sommet africain en 2016. 

Lauréate d’une bourse des Jeunesses musicales du Canada 

 

Lauréate du prix du Conseil des Ambassadeurs de la Ligue  

arabe à Ottawa, catégorie Arts et culture.                                                                

Lauréate du prix Entreprenariat au féminin 

 

Deuxième prix du président de la République algérienne pour les jeunes talents.